Navigation – Plan du site

Une nécropole hellénistique à la Pointe de Vella (Port-de-Bouc, Bouches-du-Rhône)

Hélène Marino et Catherine Rigeade
p. 115-150

Résumés

Découverte fortuitement en 2003 et fouillée en 2004 et 2005, la nécropole grecque de la Pointe de Vella, située dans le golfe de Fos, sur le rivage de la commune de Port de Bouc, a livré 12 sépultures, toutes orientées tête à l'ouest et disposées le long d'une faille naturelle du rocher, selon deux lignes parallèles. Cette nécropole se caractérise par l'exclusivité du rite de l'inhumation primaire, individuelle, en coffrage de pierre sans dépôt ou presque de mobilier dans les sépultures ainsi que par la rareté des dispositifs de signalement extérieur. Les tombes ont livré les restes osseux humains de six adultes et trois enfants, dont l'état de conservation n'a pas toujours permis une étude anthropologique aboutie. Le matériel recueilli en surface, essentiellement des productions marseillaises, permet de dater cette nécropole vers 200 av. J.-C. Cette découverte ne présente pas seulement l'intérêt d'être l'une des rares nécropoles grecques connues en Méditerranée occidentale, mais surtout celui d'être un ensemble funéraire déconnecté physiquement d'une colonie, attestant l'installation de Grecs marseillais le long du littoral entre la cité phocéenne et le Rhône.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Documents d’Archéologie méridionale 28 (2005), pp. 115-150

Référence électronique

Hélène Marino et Catherine Rigeade, « Une nécropole hellénistique à la Pointe de Vella (Port-de-Bouc, Bouches-du-Rhône) », Documents d’archéologie méridionale [En ligne], 28 | 2006, mis en ligne le 05 novembre 2006, consulté le 23 juin 2017. URL : http://dam.revues.org/563

Haut de page

Droits d’auteur

Tous droits réservés

Haut de page