Navigation – Plan du site
I. Présentations monographiques et micro-régionales

Mas Vigier (Nîmes, Gard), un exemple d’occupation en plaine nîmoise (seconde moitié du Ves. / premier quart du IVes. av. n. è.)

Antoine Ratsimba, Lise Damotte, Vianney FOREST, Sophie Martin et Pascale Chevillot

Résumés

En 2008, une occupation rurale protohistorique a été mise au jour à 4 km au sud-ouest de la ville de Nîmes. Occupée entre 450 et 375 av. n. è., elle se compose d’un réseau de fossés drainants et de palissades qui se développe en bordure d’un axe de circulation. Les observations réalisées au cours de la fouille de cet ensemble ont permis d’en percevoir les évolutions successives. Ce travail minutieux a été couplé à l’étude exhaustive des mobiliers céramique et faunique, et à l’analyse d’assemblages malacologiques. L’ensemble des données ainsi recueillies nous laissant supposer des principales caractéristiques de cette exploitation agricole du second âge du Fer.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Antoine Ratsimba, Lise Damotte, Vianney FOREST, Sophie Martin et Pascale Chevillot, « Mas Vigier (Nîmes, Gard), un exemple d’occupation en plaine nîmoise (seconde moitié du Ves. / premier quart du IVes. av. n. è.) », Documents d’archéologie méridionale [En ligne], 36 | 2013, mis en ligne le 19 janvier 2016, consulté le 26 mars 2017. URL : http://dam.revues.org/2388

Haut de page

Auteurs

Antoine Ratsimba

Articles du même auteur

Lise Damotte

Articles du même auteur

Vianney FOREST

Articles du même auteur

Sophie Martin

Pascale Chevillot

Haut de page

Droits d’auteur

Tous droits réservés

Haut de page