Navigation – Plan du site

Un nouvel atelier de potiers de la fin de l’âge du Fer découvert à Simorre (Gers)

Lionel IZAC-IMBERT, Robert ABILA et Isabelle Carrere
p. 257-276

Résumés

Le site de la rue de Cassaët à Simorre (Gers) a été découvert de manière fortuite, en 2001, par Robert Abila (inrap), chez un particulier, à l’occasion du creusement d’une tranchée dans laquelle a été mise au jour une fosse dépotoir de la Tène finale. En mars 2002, une opération archéologique de sauvetage a permis d’assurer le décapage et le relevé des structures protohistoriques encore préservées sur la bande de terrain assiette des travaux d’extension de la cantine scolaire. Une série de fours a pu être étudiée ainsi qu’une succession d’aménagements connexes liés à l’activité quotidienne de l’atelier : fosse d’extraction d’argile, fosse dépotoir, foyer sur pierres chauffées. Des structures en creux ont également été fouillées : elles témoignent de l’aménagement de l’espace artisanal et permettent de confirmer la présence d’une installation pérenne de l’artisanat de la poterie sur le site de Simorre au début du Ier s. av. J.-C.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Lionel IZAC-IMBERT, Robert ABILA et Isabelle Carrere, « Un nouvel atelier de potiers de la fin de l’âge du Fer découvert à Simorre (Gers) », Documents d’archéologie méridionale [En ligne], 29-30 | 2007, mis en ligne le 18 septembre 2013, consulté le 24 juin 2017. URL : http://dam.revues.org/1706

Haut de page

Droits d’auteur

Tous droits réservés

Haut de page